T’as vu l’Eure ?

10e génération:

Eglise de La Trinité de Thouberville – 16ème siècle

Jean DUMENIL et Louise PAIN sont originaires de l’Eure et se marient vers 1710. Nous leur connaissons 5 enfants; Marie, l’aînée de la fratrie, notre aïeul Jacques, dont on trouve trace de la naissance en septembre 1715 à la Trinité de Thouberville (cf les 2 photos ci-dessus et ci-dessous), et 3 autres frères Pierre, Charles et Jean.

9e génération:

Jacques DUMESNIL ou DUMENIL épouse en 1747 Magdeleine DACHER, du village de Saint Ouen de Thouberville qui sera avec Caumont le berceau des générations DUMESNIL suivantes.

8e génération:

Leur fils Jean-Baptiste DUMESNIL nait 10 ans après leur mariage vers 1757. Il ne sait pas signer; l’école est réservée au mieux aux premiers de la fratrie. Jean-Baptiste est journalier et se marie à Caumont en 1797. Sa femme Julie SOYER, 36 ans est veuve en premières noces de Pierre BECQUET, et probablement que Jean-Baptiste est également veuf car il a déjà 40 ans.

La marque de Jean Baptiste DUMENIL – 1797
Signature de Julie SOYER

Après leur mariage, ils résideront à Caumont, village natal de la lignée SOYER mais tous deux décéderont à Saint Ouen de Thouverville, en 1809 pour Julie et 1820 pour lui.

Caumont

7e génération:

C’est en 1804 à Caumont où résident ses parents que nait Baptiste DUMESNIL, fils de Jean Baptiste et Julie SOYER. Il fut journalier puis boulanger.

Signature de Baptiste DUMESNIL lors de son mariage en 1831
Signature de Marguerite DUMESNIL

Son épouse Marguerite DUMESNIL est couturière. Elle est originaire de Saint Ouen de Thouverville, où ils semblent avoir vécu un certain temps car leur fille Joséphine Anna y est également née en 1836. Ils finirent leur vie à Caumont.

6e génération:

Joséphine Anne DUMESNIL, avec 3 de ses enfants vers 1865

A Saint Ouen de Thouberville, Joséphine Anna DUMESNIL « s’occupe des soins de son ménage », lequel est constitué de quatre filles, Ernestine, Angélina, Philimène Anna et Jeanne Albertine que Joséphine a eu avec son mari Nicolas Yrénée LEVASSEUR, normand originaire du village de Barentin , et « piqueur » de son métier.

Retrouvez les piqueurs normands en Sologne par ici

La cadette Jeanne Albertine LEVASSEUR épousera Paul Michel MASSE.

Retrouvez la branche MASSé dans le Berry par ici