I got the Poher

Les villages de naissance de la branche HAMON sont presque tous partagés avec la branche Le Moigne, à l’exception de quelques uns dans le sud-est du Poher tels que Plouguernével, Le Loch ou Plouray qui sont a priori « exclusivement » Hamon.

Dans tous les autres villages en vert sur la carte ci-dessous, on y trouve à la fois les ascendants Le Moigne et les ascendants Hamon.

Lieux de naissance de nos ancêtres Hamon Le Moigne
Glomel, l’église

Glomel est le berceau de notre lignée HAMON qui y vivent pendant près de 300 ans entre 1600 et 1900.

Glomel, Le menhir

Selon certains, le lieu de résidence de Merlin, personnage des « Légendes Arthuriennes », se trouverait dans les environs de Glomel. Le menhir de Glomel est paraît-il l’un des plus grands de Bretagne avec 8,60 mètres de hauteur !

De la 11e à la 8e génération :

Descendance de Jean HAMON (1622 – 1691) à Germain HAMON (1756 – 1828)

Jean HAMON (11ème gén.) nait en 1622 à Glomel, tout comme son épouse Catherine LE FICHANT, de 9 ans sa cadette. De leur union célébrée en 1650 dans l’église du village naîtra leur fils Jean HAMON (10ème gén.) en 1661. Catherine décède à 54 ans en 1685 et Jean 6 ans plus tard à presque 70 ans.

On connait 5 des enfants de leur petit fils Jan HAMON (9ème gén.) et Renée LE FOLL; tous naissent également à Glomel, entre 1735 pour Françoise au lieu-dit Cosquerou et 1756 pour notre aïeul Germain HAMON (8ème gén.) au lieu-dit Quilliscoazou.

De la 8e à la 5e génération :

Descendance de Germain HAMON (1756 – 1828) à François Louis HAMON (1877 – 1931)

Lors du mariage à Glomel en 1788 de Germain Hamon (8ème gén.) avec Anne Tasset, le père de Germain est décédé depuis plus de 15 ans et Pierre Hamon est son tuteur et témoin de leur union.

Signature de Pierre Hamon , 1788

Germain passe également sa vie à Glomel avec sa femme Anne de 1788 à 1816, année du décès d’Anne. Germain décède en 1828 au lieu-dit Guermeur.

Son petit-fils Michel HAMON (6ème gén.) est cultivateur laboureur à Glomel et il n’a pas moins de 12 enfants entre 1866 à 1885 avec Marie Rose Louise LE MOIGNE, ménagère originaire de Kergrist-Moëlou. Marie Rose est orpheline de mère depuis l’âge de 8 ans et son père, qui s’était remarié entre temps, est décédé près de 2 ans avant leur mariage.
5 de leurs 12 enfants meurent à la naissance ou avant leur 3ème anniversaire. Parmi les 7 ayant survécu, François Louis HAMON (5ème gén.) est notre arrière-grand-père.

Michel ne sait pas signer, comme la majorité de ses ancêtres, contrairement aux parents de Marie Rose Louise LE MOIGNE qui sont Jean Guillaume LE MOIGNE et Marie Rose Philippe ROT:

Signature Jean Guillaume LE MOIGNE (1815 – 1863)
Signature Marie Rose Philippe ROT (1825 – 1854)

La famille ROT est une famille de cultivateurs de Kergrist-Moëlou dont les hommes ont appris à signer comme l’attestent les signatures des ascendants de Marie Rose Philippe ROT:

Signature Yves ROT (1791 – 1869)
Signature Jean ROT (1762 – 1823)
Signature Jean ROT, né en 1735

De la 5e à la 3e génération :

François Louis HAMON et ses petits enfants
Signature de François Louis Hamon (1877 – 1931)

François Louis Hamon est la dernière génération née à Glomel. Il épouse à 24 ans en 1901 à Kergrist-Moëlou Elizabeth « Isabelle » Mélec.

Isabelle MéLEC

Ils habitent à Carhaix ; route de Callac en 1905 puis rue du Général Lambert en 1907.

Carhaix, Embranchement de l’Avenue de la Gare et de la Route de Callac
Carhaix – rue du Général Lambert – vers 1914

Ils ont 5 enfants; leur fille ainée Philomène nait en 1903 à Plouguernével mais décède à presque 5 ans; elle a alors une petite soeur Rose de 3 ans et un frère de 6 mois, Louis HAMON notre grand père, tous 2 nés à Carhaix ou vivent leurs parents.
Un 2nd garçon, Michel, nait en 1910 mais ne survit que quelques jours. Viennent ensuite 3 enfants Marcel, Armandine et Charles entre 1914 et 1920.

François Louis est journalier et cultivateur. Il est indiqué manœuvre lors de son décès en 1931 à Nantes, au n°5 rue de Chevreul. Notre arrière-grand-mère Isabelle vivra à Chantenay, au n°27 avenue de Wet en 1965.

Nantes, 27 rue de Wet

4e génération :

  • Rose HAMON (1905-1976) épouse Henri Brascat qui lui donne un fils également prénommé Henri qui décédera vers l’age de 20 ans dans les années 1950.
Henri BRASCAT, fils de Rose HAMON
  • Louis HAMON notre grand-père naît en 1907 à Carhaix. Il mesure 1,63 m, a les cheveux châtains et les yeux noirs.
Carnet militaire de Louis Hamon, Classe 1927

Louis se marie le 4 janvier 1935 à Nantes avec Hortense LE MOIGNE, l’une des 3 filles de Pierre Louis LE MOIGNE, laboureur à Trébrivan.

Louis et Hortense sont ouvriers.

Société EYMITAL

Pour 15 années de travail, Louis se verra offrir une montre par son employeur la société Eymital, regroupement des anciennes savonneries Felix Eydoux, Michaud et Talvande, et qui fusionnera avec la Société Lever:

De retour de 5 ans de captivité en Allemagne, Louis et Hortense ont une fille Chantal, « mamie ». Ils habiteront chemin de la Brianderie à Chantenay.

Louis HAMON et Hortense LE MOIGNE – 1935
  • Marcel HAMON (1914 – 1983), épouse à Chantenay Louisette DROUIN (1915 – 1998) qui lui donne 2 enfants ; Jeannine épouse GLEVAREC et Marcel dont l’épouse se prénomme Nicole.
Marcel Hamon et Louisette DROUIN – 1937

Armandine HAMON (1916 – 1985) vit également à Chantenay et a deux enfants Claude et Huguette Bureau qui avait épousé Daniel Berthelot et vivait à Indre (44) dans les années 2000.

Armandine Hamon
  • Charles HAMON, le cadet de la fratrie (1920 – 1964) nait à Rostrenen. Il épouse Madeleine PINEAU et fonde une famille riche de 6 enfants:
    • Eliane (1947)
    • Michel (1948)
    • Hubert (1949)
    • Georges (1951), avec lequel nous avons un peu échangé ces dernières années
    • Alain (1954)
    • Antoinette (1959)

J’ai retrouvé en Loire Atlantique la trace de Georges HAMON il y a quelques temps qui m’a gentiment partagé la photo de son père Charles:

Charles HAMON (1920 – 1964)