Désiré TABOURET, un « Indien » écroué

1 mètre 61, barbu, le front dégarni, Rose Désiré TABOURET boite de la jambe gauche lorsqu’il est écroué à Tours, accusé de mendicité et de vagabondage. Comment notre aïeul qui est un compagnon charpentier du Devoir de Liberté (compagnons que l’on surnomme à l’époque les « Indiens »), en est-il arrivé là, à 62 ans ? RemontonsLire la suite « Désiré TABOURET, un « Indien » écroué »

De Bordeaux … à Vesoul

Au 31 rue Notre Dame à Bordeaux est née notre aïeule Marie RENOUD en 1799 mais pas de trace à Bordeaux du mariage de ses parents Jean RENOUD et Françoise CIBER, ni de leur décès, aussi est-il difficile de progresser dans cette branche car elle n’est probablement pas bordelaise…mais d’où peuvent venir ses parents ?Lire la suite « De Bordeaux … à Vesoul »

1865: une vieille photo de famille

Cette photo nous a été partagée par Gisèle ESCOURROU, une cousine généalogiste qui avait fait des recherches approfondies sur Nicolas LEVASSEUR dit Landouiller, piqueur de son métier et époux de notre aïeule, Joséphine DUMESNIL, présente sur la photo avec 3 de leurs enfants. Cette photo est la plus ancienne que nous ayons et nous pouvonsLire la suite « 1865: une vieille photo de famille »

Memmingen, Stalag VIIB

Quand Hortense LE MOIGNE écrit le 1er juillet 1940 à son époux Louis HAMON, mobilisé au 485ème Régiment de Pionniers Coloniaux, elle ne sait pas encore que la lettre ne lui parviendra pas et lui sera retournée un an plus tard. Louis a été fait prisonnier et il va passer de longues années au StalagLire la suite « Memmingen, Stalag VIIB »

La Brière décrite en 1919 par Robert BOUCHER

En 1919, Robert Boucher a déjà 16 ans et vit à Dunkerque avec sa mère Hélène Séraphine Le Roy, 42 ans – déjà veuve de Léopold Boucher et de Jean-Baptiste Vince – et ses 2 sœurs ; Germaine son aînée, âgée de 24 ans et Marie qui n’a que 6 ans. Les compositions françaises de sonLire la suite « La Brière décrite en 1919 par Robert BOUCHER »

GOSSOIN, maréchal ferrant criblé de dettes

En 1846, la jeune Léontine MIREAUX âgée de presque 18 ans, épouse le maréchal ferrant Louis François GOSSOIN de 2 ans son aîné. Cette union va l’emmener à l’autre bout du monde, à Bourail en Nouvelle-Calédonie, pour suivre l’amour de sa vie, condamné aux travaux forcés à perpétuité. Marié à Léontine dans le village deLire la suite « GOSSOIN, maréchal ferrant criblé de dettes »

Quelques cousins célèbres … très éloignés

Via le site Geneastar, nous avons retrouvé des liens très éloignés – car datant généralement des 16e et 17e siècle – avec quelques célébrités; de Camille CLAUDEL à Didier RAOULT en passant par Thierry LHERMITTE, en voici quelques-unes listées ci-dessous. Source photo: arbre de consanguinité de Willem VRELANT (1410-1480) Côté BREJON: Côté VINCE: Côté VINCE (LEROY):Lire la suite « Quelques cousins célèbres … très éloignés »

Du romarin et des prières

La peste ou le choléra, nos ancêtres ont croisé les deux, à des époques différentes, ici en 1729 et un siècle plus tard en 1832, avec à l’époque peu de connaissances médicales ni de moyens pour les combattre … 1729 : année pestiférée à Saâcy sur Marne En 1729, la peste sévit à Luzancy qui l’annonceLire la suite « Du romarin et des prières »

LEBAS, HAMON, MELLEC, BREJON: destins communs

Notre arrière-grand père Jacques LEBAS et nos 3 arrière-grands oncles Jean HAMON, Yves MELLEC et Fernand BREJON sont de la même génération et ont également en commun d’être parmi les 2 millions de poilus morts pendant la Grande Guerre. . Jean HAMON et Yves MELLEC au 48ème Régiment d’Infanterie, arrière-grand-oncles Jean Marie HAMON est leLire la suite « LEBAS, HAMON, MELLEC, BREJON: destins communs »

Au 31 rue Notre Dame…

Venant régulièrement à Bordeaux dans le quartier des Chartrons, nous avons pris nos habitudes dans un café de la Rue Notre Dame. Pourquoi celui-ci et pas un autre ? Sans doute parce que l’adresse est accueillante et la carte agréable … mais la coïncidence du lieu avec notre histoire familiale est troublante. A cette adresseLire la suite « Au 31 rue Notre Dame… »

Un AOUSTIN en Martinique

Notre aïeul François AOUSTIN, maître-charpentier, décède le 16 juin 1853 à 38 ans sur le bateau l’Aurélie, 2 mois après son arrivée à Saint Pierre de la Martinique. Sur le registre des matricules des « gens de mer », on retrouve la fiche de François AOUSTIN qui nous permet de retracer les dates de ses 3 derniersLire la suite « Un AOUSTIN en Martinique »

Jean-Baptiste DURIGNEUX, le ch’ti belge

Jean-Baptiste DURIGNEUX est scieur de bois lorsqu’il se marie en 1778 à Saint Symphorien en Belgique. Il est né à Mecquignies dans le Nord où son père Jérosme DURIGNEUX s’est installé et leurs aïeux sont originaires du village voisin de Haumont, dans le Nord également. Avec son épouse Walberge BUSIAU, journalière, il fonde un foyerLire la suite « Jean-Baptiste DURIGNEUX, le ch’ti belge »

RAHAULT le bagnard de l’ile Nou

François Alexandre RAHAULT meurt à 66 ans en 1892. Il est alors sur l’Ile Nou en Nouvelle-Calédonie, à plus de 16,000 kilomètres de Pavant, son village natal, condamné aux travaux forcés à perpétuité. François Alexandre est le cousin germain de notre aïeule Joséphine Crescence COTTRAY, de la branche MANTEL: 25 ans plus tôt à Pavant,Lire la suite « RAHAULT le bagnard de l’ile Nou »

Emile BREJON le pompier

L’histoire commence en 1868 avec l’initiative du jeune Emile BREJON, âgé de 24 ans, qui lance une souscription volontaire pour l’acquisition d’une pompe à incendie, décidée par la municipalité de Pavant.Source: Histoire de Pavant de Charles CORNETTE (pages 187 et 201). Cette souscription rapporte 1663 francs de l’époque, soit l’équivalent de près de 5500 eurosLire la suite « Emile BREJON le pompier »

Madame STEPHAN

Née le 16 novembre 1884 à Saint-Joachim, au coeur de la Brière, Madame STEPHAN, alias Stéphanie GUIGAND, ne se prédestinait évidemment pas à devenir une « femme à barbe ». Et pourtant, un beau jour de 1930, sous l’effet d’une pilosité abondante au niveau du menton, celle qui était ménagère le deviendra. « Elle a commencé ses représentationsLire la suite « Madame STEPHAN »

Fernand MENE, cousin poilu ?

Parmi les photos de famille partagées à Noël 2020, il y avait celle d’un poilu qui portait les mentions « Fernand Mène – chemin d’Arès – printemps 1914 – mort 11/18 » mais qui n’était a priori pas de la famille … Je me suis dit que la photo d’un poilu décédé ne se partageait qu’en famille ou avecLire la suite « Fernand MENE, cousin poilu ? »